Libellul’Express 2010

Installation « Entre chiens (et) loups »

Sur un croissant de terre entre deux eaux,

sur un morceau d’Histoire entre deux mémoires,

Sur le point du jour entre deux instants, la meute est là…

« Entre chiens (et) loups » est un ensemble de sculptures végétales liées de lin qui s’organise autour d’un lieu, d’un symbole et d’un instant, pour que chaque visiteur trouve sa propre place dans le groupe et invente son équilibre entre curiosité, peur et fascination.

Ici, c’est l’entre deux mondes. Il y a l’eau, frontière rectiligne ou prisonnière d’un ancien méandre . Il y a la mémoire d’un temps plus que lointain où les légendes et les pièges de l’homme ont eu raison de la bête sauvage .

Et puis, il y a, sous l’aspect détourné d’un rêve de rocher pour parc animalier, le souvenir de l’entre deux : vivre ou mourir quand l’humain est capable du pire, se battre contre « l’autre » pour défendre sa ligne.

Non, le danger ne vient pas forcement de la bête…

Aujourd’hui, la meute est dans un territoire de création : le sauvage (l’instinct) et le domestiqué (la technique) se frottent et se choquent dans un jeu commun avec la matière.

Sculptures fragiles à l’ossature poétique, installées pour partager, entre chiens et loups, l’énergie de vivre ensemble.

Je suis entrée dans la meute…c’est ma manière d’être avec la Nature, l’animale et le végétale,

pour lui rendre un peu de ce que je lui prends, de ce qu’elle a perdu…

Ci-dessous Photographies de Frédéric CANON

Installation « Noé noyé » de Pédro Marzorati

 



error: Content is protected !!